foret

Les petits challenges de l’exploration

Bienvenue sur la page des petits challenges de l’exploration ! Destinés en priorité aux élèves qui participent avec leur classe au Challenge des Explorateurs de l’Énergie, si nos petits challenges t’inspirent tu peux bien sûr toi aussi participer !

Le principe ? Relever un ou plusieurs des petits challenges listés ci-dessous, puis envoyer ta création ou ta prise sous la forme de photo ou d’enregistrement audio à l’adresse suivante : challenge@plates-bandes.ch en précisant ton prénom, ton âge et le nom de ta classe et de ton établissement scolaire.

Un courant d’eau ou d’air, des pales qui tournent : voilà le concept. Pour le reste, à toi de jouer et de concevoir un moulin à eau ou à vent à la rotation fluide (c’est le cas de le dire !).

Entraîné par la force du courant

Il existe de nombreuses façons de construire un moulin à eau ou à vent : des cuillères, des bouts de bois fins et larges, des morceaux de bouteilles en pet, des petits pots de yoghurt pour faire les pales, des bouchons en liège ou plastique pour faire l’axe, une baguette en bois pour disposer le tout au-dessus d’un ruisseau, d’une rivière, sous ton robinet ou au grand air. À toi d’inventer ta propre façon de faire !

Inspiration

photo tirée du blog « http://pousse-toidemonsoleil.eklablog.com »
image tirée du dossier du WWF – voir lien ci-dessous

Lien de référence

Activité idéale en hiver, mais possible toute au long de l’année : trouver des traces que les animaux sauvages ont laissées autour de nous. Celles du chat de ta voisine ne sont pas acceptées ;-) !

Astuce

Tu as trouvé une empreinte de patte ou de sabot dans la neige ou dans la terre ? Voici quelques trucs pour identifier son propriétaire : mesure la taille de l’empreinte, observe la forme, le nombre de doigts, la présence ou l’absence de griffes, les différences entre pattes arrière et pattes avant… Et n’oublie pas les autres indices laissés sur place. Crottes, restes de nourriture, plumes, poils… te mettront sûrement sur la bonne voie, Sherlock !

Lien de référence

Avec des éléments simples que tu trouveras chez toi (sac en plastique, scotch, ficelle, baguettes et ciseaux),il est possible de réaliser son propre cerf-volant. À toi d’en faire le plus beau des « animaux ailés ».

Le cerf-volant : une manière ancestrale de voir danser le vent 

Son nom ne viendrait pas du cerf, mais plutôt du serpent ou du dragon; quoiqu’il en soit, ces animaux fabuleux qui s’élancent dans les airs existent depuis des temps très anciens. Il servait alors pour transmettre un signal ou un message, effrayer des ennemis ou encore estimer des distances. On dit même que les Chinois·es auraient réalisé des cerf-volants si grands qu’ils étaient capables de transporter un homme. 

Inspiration

image tirée du site pinterest

Liens d’inspiration

Le temps est sec ? Parfait pour te balader dans un parc ou dans la nature et ramasser quelques feuilles d’arbres pour commencer ton herbier.

L’herbier : une collection de végétaux séchés

Un herbier c’est un cahier ou des feuilles de papier perforées que l’on peut ensuite conserver dans un classeur, sur lesquels on colle des fleurs, des feuilles d’arbres ou d’autres espèces végétales (racines par ex.) séchées et aplaties. On note ensuite le nom de ce végétal et, si on le souhaite, différentes observations (date et lieu de la récolte, indications sur l’odeur, la couleur, etc.).

Astuces

Pars en exploration à la recherche des végétaux parfaits pour ton herbier lorsque le temps est sec ; choisis des feuilles ou des fleurs pas trop épaisses et de taille moyenne. Note directement dans un cahier tes observations lors de la récolte de ton spécimen : cela te sera utile au moment de le nommer et de rédiger tes observations. Place ensuite les végétaux récoltés entre les pages d’un journal (un spécimen par page), bien étalé et pose un poids dessus (un gros livre par ex.). Ensuite, patience ! Il faut compter 2 à 3 semaines pour que tes trouvailles soient suffisamment sèches et plates pour être collées dans ton cahier ou sur la feuille perforée prévue.

Une baguette de bois souple (saule par ex.), de la laine ou de la ficelle, des pommes de pin, des glands, des plumes, et tout ce que te dicte ton inventivité : voilà tout ce qu’il faut pour fabriquer un attrape-rêve naturel et original.

Dreamcatcher : une tradition amérindienne

Objet traditionnel de certaines tribus amérindiennes, le « capteur de rêve » permet, grâce à son réseau de fils tendu au centre d’un cercle, d’empêcher les mauvais rêves de venir jusqu’à toi tout en laissant passer belles images et songes plus doux.

Inspiration

À l’aide d’un enregistreur, du téléphone portable de tes parents ou du tien si tu en possèdes, capte et essaie d’identifier le chant d’un oiseau. Corbeau, rossignol ou pic épeiche, ils ont tant à nous dire !

Astuce

Si les smartphones et les enregistreurs simples ne sont pas idéaux, on arrive quand même à capter les sons et avec un peu de patience et d’entraînement, tu pourras aussi t’essayer à la capture du chant des oiseaux en forêt ou dans un parc. Et… il est toujours possible de se rendre dans un parc zoologique et d’enregistrer le chant d’oiseaux exotiques pour commencer.

Liens de référence

Si tout ce qui se trouve dans la nature ne se mange pas, avec un peu de connaissances et de prudence (!), on y trouve des merveilles qui réjouiront tes papilles. Tente de trouver la bonne manière d’apprêter ail des ours, ortie, pissenlit ou épicéa !

Manger la nature à pleines dents !

Un retour aux sources nourricières de la nature ! Tu connais sûrement les petites fraises des bois, tu sais sans doute combien certains champignons que l’on trouve à l’orée des forêts sont délicieux… Voici une occasion de te renseigner, puis de découvrir les plantes méconnues et délicieuses que nous offre la nature (y compris en ville !). Attention : avant de goûter et de cuisiner, demande toujours à un adulte de contrôler que le produit trouvé est sans danger ; lave-toi correctement les mains après la cueillette !

Conseil

Choisis des plantes connues, faciles à identifier. Voici quelques exemples que tu trouveras facilement autour de toi : ortie, trèfle, pâquerette, pissenlit, sureau noir, chardon, bouleau. Et avant tout, assures-toi auprès d’un adulte d’avoir bien cueilli la bonne plante avant de te lancer, là aussi avec l’aide d’un adulte, dans ta préparation culinaire. Bon appétit !

*œuvre d’art constituée d’éléments trouvés dans la nature

Pour ce challenge, aucune consigne spécifique : laisse libre cours à ta créativité et utilise tous les objets et éléments trouvés autour de toi. À noter qu’il est aussi possible de réhabiliter les déchets laissés par des indélicat·es !

Inspiration

Biomasse
Éolienne
Solaire
Nucléaire
Hydraulique
Musculaire
Géothermique
Marine
Fossile
Les 9 énergies